Zebras et Bafana Bafana dos à dos

9 juillet 2012

     C’était un match attendu entre le Botswana, révélation de l’année 2011 en Afrique et l’Afrique du Sud, auteur d’un faux pas contre l’Ethiopie il y a une semaine. Les deux équipes se connaissent de longue date et n’ont plus de secrets l’une pour l’autre. Elles ont regagné les vestiaires dos à dos au terme des quatre-vingt dix minutes.
 Les Bafana Bafana avaient pourtant ouvert le score après le premier quart d’heure après un corner de Steven Pienaar repris par le défenseur des Kaizer Chiefs Morgan Gould. Sept minutes avant la mi-temps Ofentse Nato égalisait pour les locaux. Le public reprenait espoir après avoir accueilli le but sud-africain dans un silence significatif. Les Zebras avaient été les premiers à se mettre en évidence à la 7e minute avec une tête sur la transversale de leur défenseur Ndiyapo Letsholathebe. Il y eut ensuite d’autres occasions comme celle de Siphiwe Tshabalala,pour les Sud-Africains, à la 12e minute, avant le premier but de la rencontre. Une frappe du puissant attaquant Katlego Mphela obligea le gardien Kabelo Dambe à une intervention difficile avant que les Botswanais, aient une première fois l’occasion d’égaliser en profitant d’une belle confusion devant le but sud-africain, mais Jerome Ramatlhakwane au moment décisif se retrouva à terre. Les Botswanais trouveront néanmoins la récompense de leurs efforts à la 37e minute lorsque Nato s’empara d’un ballon perdu dans la surface sud-africaine pour l’expédier au fond des filets d’Itumeleng Khune.
1-1 à la mi-temps, ce sera également le score final, aucune des deux équipes ne parvenant à prendre un ascendant décisif, les changements effectués après la pause n’apportant l’effet attendu et dans le dernier quart d’heure les Botswanais s’accrocheront au nul, marquant leur premier point à l’issue de la deuxième journée.
L’Afrique du Sud compte désormais deux points, le Botswana un point. Le vainqueur dimanche d’Ethiopie-Centrafrique prendra la tête du groupe A. En cas de succès à Addis Abeba, la Centrafrique totaliserait six points soit quatre de mieux que son suivant immédiat qui serait l’Afrique du Sud.  

L’Egypte au bout du temps additionnel

9 juillet 2012

    Normal 0 false false false EN-US X-NONE AR-SA MicrosoftInternetExplorer4

Mohamed Salah a apporté une victoire à l’Egypte vraiment tirée par les cheveux puisque ‘issue de la rencontre ne s’est dénouée qu’à la cinquième minute du temps additionnel avec le but de la victoire à l’origine duquel se trouvait Mohamed Zidan auteur de la passe victorieuse au jeune attaquant d’Al Mokawloon qui s’est offert un bien joli cadeau d’anniversaire à cinq jours de fêter ses vingt ans.

Les Guinéens avaient ouvert le score au stade du 28 septembre à Conakry sur penalty à la 19e minute par Abdoul Rezzagui Camara après une faute dHosni Abd Rbou sur Ibrahima Traoré . A la mi-temps, le Sily National possédait toujours leur mince avantage d’un but qui allait être annulé à la 58e minute d’une reprise du plat du pied droit par le toujours jeune Mohamed Aboutreika. Trois minutes plus tard le milieu de terrain réalisait le doublé, cette fois sur penalty après une faute du gardien Naby Moussa Yattara sur Abd Rabou suivie aussitôt par son expulsion. Les Egyptiens se retrouvaient en tête, et malgré leur infériorité numérique les hommes de Michel Dussuyer trouvaient les ressources pour égaliser au terme d’un beau numéro personnel d’Alhassan Bangoura deux minutes avant la fin du temps réglementaire. Le public était en joie. Un point après avoir été mené 2-1 c’était la moins mauvaise des issues. Puis il y eut le fameux temps additionnel, fatal aux espérances guinéennes. L’Egypte rejoignait ainsi la Tunisie au tableau d’honneur des deux seules équipes à afficher six points au soir des deux premières journées éliminatoires de la Coupe du monde Brésil 2014. 

Ghana Gyan annnonce son retour imminent en sélec

9 juillet 2012

   
L’attaquant Asamoah Gyan, qui avait décidé en février de prendre du recul provisoirement avec la sélection nationale, a annoncé lundi son retour imminent sur le site de la Fédération
ghanéenne de football (GFA).
"Il n’y a pas de problème. J’ai été mal compris concernant mon retrait de l’équipe nationale", a déclaré Asamoah Gyan.
Ayant besoin de temps pour se soigner, Asamoah Gyana a insisté sur le fait qu’il était important pour lui de se retirer.
"Il était important pour moi de me retirer. Je devais marquer une pause pour bien renforcer mon mental. Dans ma lettre à la Fédération au sujet de mon retrait j’avais bien précisé que ma décision n’était pas définitive", a-t-il précisé.
"Donc l’annonce de mon retour peut intervenir à tout moment", conclut-il.
Pour justifier son retrait de la sélection le 18 février Asamoah Gyan s’était dit "psychologiquement atteint" par les deux penalties ratés au Mondial-2010 et à la CAN-2012, et avait demandé le soutien" de la part des Ghanéens pour l’aider à revenir en sélection.
"J’aimerais avoir les prières et le soutien de Ghanéens pour m’aider à revenir et servir mon pays avec une force renouvelée, j’aime jouer pour lui et sans lui je ne serais pas l’homme que je suis", a écrit le joueur d’Al Ain (Emirats arabes unis) dans un communiqué publié par la Fédération ghanéenne
(GFA).
Gyan a raté un penalty dans les dernières secondes du quart de finale du Mondial-2010 finalement perdu aux tirs au but face à l’Uruguay, et un autre au début de la demi-finale de la CAN-2012 contre la Zambie (0-1), qui allait remporter la compétition.
L’avant-centre ghanéen avait été alors la cible de vives critiques.

Verts But et passe de Saïfi contre Châteauroux

8 juillet 2012

06/11/2011 17:35

L’Amiens SC s’est largement imposée à domicile face à Chaâteauroux par 4 buts à 0 lors de la 14e journée de Ligue 2 en France. Rafik Saïfi et Belkacem Zobiri se sont distingués.

C’est d’abord l’ancien joueur de Sétif, Zobiri, qui se distingue en inscrivant le second but de son club à la 34e minute, Saïfi se contentant de régaler le public avec une jolie roulette.

En seconde période, l’ex-international inscrira le troisième but de son club en reprenant du bout du pied au second poteau un long centre de Soly (64e), son premier de la saison. Quelques minutes plus tard, Saïfi rend la politesse à Soly en le lençant plein axe pour le quatrième but d’Amiens (70e).

Le club de Picardie se trouve actuellement 16e sur 20 au classement général de Ligue 2.

DZfoot.com

Récompense Les Glo-CAF Awards lundi au Caire

8 juillet 2012

18/12/2010 21:17

Le football africain connaîtra lundi 20 décembre au Caire (Egypte) son apothéose avec la désormais traditionnelle cérémonie des CLO/CAF Awards, où les meilleurs seront récompensés par la Confédération africaine de football.

L’année 2010 a été riche en événements de grande importance dont le point culminant aura bien évidemment été l’organisation, pour la première fois de l’histoire, de la Coupe du monde sur le continent africain. Sur le terrain l’année s’achèvera samedi par une autre grande première, la présence du TP Mazembe en finale du la Coupe du monde des clubs face à l’Inter Milan. Les récompensés seront multiples et ceux qui seront honorés auront bien mérité du football africain.

Parmi les trophées, il y aura les plus prestigieux, celui de Joueur et de Joueuse de l’année, et celui de Meilleur joueur opérant en Afrique, ceux des meilleurs espoirs hommes et femmes, celui du Club de l’année, celui de la meilleure sélection nationale, hommes et femmes, celui du meilleur entraîneur. L’Algérie, déjà récompensée en 2009, est nominée pour la deuxième année de suite pour le titre de la meilleure équipe africaine 2010. Elle aura pour concurrents l’Egypte (Championne d’Afrique en titre) et le Ghana (1/4 de finaliste au Mondial-2010).

De son côté, Ryad Boudebouz, grand espoir du football algérien est nominé par la CAF, pour le prix du meilleur joueur espoir, en compagnie du Ghanéen Kwadwo Asamoah (Udinese/Italie) et Moussa Maâzou (Bordeaux/France). Le TP Mazembe, déjà récompensé en 2009 pourrait bien conserver sa couronne après son nouveau titre continental et son accession à la finale de la Coupe du monde des clubs. Sont également nommés pour un trophée, Alain Kaluyitukadioko (meilleur joueur opérant en Afrique) et le Sénégalais Lamine N’Diaye (meilleur entraîneur de l’année) qui aura fort à faire avec l’Egyptien Hassan Shehata.

Chez les femmes, les récompenses iront au Nigeria qui a retrouvé son titre continental, momentanément abandonné à la Guinée Equatoriale en 2008 et à son équipe des moins de 20 ans, finaliste de la Coupe du monde de la catégorie. Sont en lice Stella Mbachu, Perpetua Nkwocha et Ebere Orji.

Des prix spéciaux , dénommés Presidential Awards, seront également décernés par le président de la CAF a ceux qui ont contribué énormément au développement du football dans leur pays.

Au cours de la même soirée, la CAF procédera au tirage au sort des compétitions interclubs africaines. L’Algérie sera représentée par le MC Alger et l’ES Sétif en Ligue des champions. La JS Kabylie et le CA Batna en coupe de la Confédération.

APS

Algerie – Slovenie la composition des equipes

8 juillet 2012

13/06/2010 11:40

Incertains jusqu’a la derniere minute, finalement Djebbour et Yahia vont tenir leur place dans le onze de depart, avec comme prevu, Fouad Kadir qui va debuter pour la premiere fois.

ALGERIE : Chaouchi – Belhajd, Yahia (c), Halliche, Bougherra – Lacen, Yebda, Ziani, Kadir, Matmour – Djebbour

SLOVENIE : Handanovic – Brecko, Suler, Cesar, Jokic – Koren (c), Birsa, Kirm, Radoslavjevic – Ivanovic, Dedic

de Polokwane
DZfoot.com

Lille engage Salomon Kalou

8 juillet 2012

Libre de tout contrat, Salomon Kalou signera ce samedi un bail de quatre saisons en faveur de Lille. L’Ivoirien passera avant la traditionnelle visite médicale et pourrait être présenté à la presse en fin de journée. maillot de foot

Lille commence à en faire une habitude. Chaque saison, un nouveau joueur de gros calibre arrive dans le Nord. Après le prêt surprise de Joe Cole l’an passé, le LOSC a enregistré ce samedi la signature d’un autre ancien de Chelsea. Libre de tout contrat après la fin de son bail le liant aux Blues, Salomon Kalou est désormais un Dogue, et ce, pour les quatre années à venir comme l’a indiqué la formation nordiste sur son site officiel. Arrivé vendredi en compagnie de son frère et conseiller, Bonaventure, dont on se souvient les passages à Auxerre ou au PSG, l’ailier droit passera ce samedi la batterie de tests nécessaires à la validation de son nouveau contrat. D’après l’Equipe, l’international ivoirien devrait toucher une très jolie prime à la signature, dont le montant ne sera bien évidemment pas dévoilé. « Le projet du LOSC, notamment avec l’arrivée du Grand Stade, est ambitieux et m’a beaucoup plu. De ce que j’ai déjà pu découvrir du club, il n’a rien à envier aux plus grandes écuries européennes. Je suis désormais là pour prendre du plaisir, au contact d’un public que je sais très chaleureux« , a-t-il expliqué sur le site officiel du LOSC.

Ce gros coup réalisé par Lille vient traduire sa prise conséquente d’ampleur. Depuis quelques années, le LOSC se révèle être un des tout meilleurs clubs de Ligue 1, symbolisé par son doublé Coupe-Championnat de 2011. Après Marvin Martin, le transfert de Salomon Kalou est une nouvelle très belle prise, à moindre coup qui plus est. L’importance de Rudi Garcia, fin technicien à la réputation de plus en plus solide, y est forcément pour beaucoup. Le quotidien français évoque également les bons conseils de Gervinho, un compatriote ivoirien de Kalou, passé par Lille pendant deux ans. Orphelin d’Eden Hazard, parti à Chelsea, le club nordiste a pour l’heure très bien préparé sa saison. Il n’y a pas de doutes possibles, cette année encore, le LOSC sera costaud.

Ancelotti : “Sakho doit accepter la concurrence”

Coupe du monde Les dernières infos

8 juillet 2012

 Zoom   Ouganda – Sénégal : Cela fait onze ans qu’Ougandais et Sénégalais ne se sont pas rencontrés. La dernière fois c’était dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2002. Le 13 janvier 2001, les Sénégalais avaient fait match nul, 1-1) à Kampala ; l24 mars suivant, lors du match retour, les Sénégalais avaient remporté un large succès, 3-0 dont deux buts d’El Hadji Diouf, à DakarGabon – Burkina Faso : « La volonté de gagner est là. J’apprécie aussi l’esprit de discipline au sein de mon groupe. Partant, je suis très optimiste », déclare le coach Paul Put. Le capitaine Dagano promet aussi un week-end heureux à Ouaga. «Nous allons disputer un match décisif. La défaite est interdite. Pour calmer le public, je dois marquer. »RD Congo – Togo : Emmanuel Adebayor fera une nouvelle fois défaut aux Eperviers dimanche à Kinshasa. Déjà absent lors du premier match contre la Libye à Lomé il n’a pas répondu à l’appel de l’entraîneur Didier Six.
Les Léopards ont appelé Dieumerci Mbokani à la rescousse pour bousculer la défense togolaise. Il a terminé la saison en Belgique en marquant 16 buts pour Anderlecht. De quoi donner du tonus à des Congolais qui ont impérativement besoind’une victoire dimanche au stade des Martyrs à Kinshasa.Malawi – Nigeria : Stephen Keshi n’a pas beaucoup apprécié les déclarations de Kinah Phiri assurant que l’équipe nigériane ne pouvait plus compter sur des joueurs de grand talent et que les Super Eagles continuaient de vivre sur leur réputation du passé. L’entraîneur nigérian a demandé à son équipe de prouver aux Malawites leur supériorité sur le terrain. « A vous de prouver à Phiri qu’il ne sait pas de quoi il parle ».Namibie – Kenya : Le sélectionneur namibien Bernard Kaanjuka a demandé aux supporters de se rendre en grand nombre au stade de l’Indépendance pour soutenir leur équipe. Après ce qu’ils ont fait au Nigeria la semaine passée (défaite 0-1), les joueurs ont besoin d’être encouragés. "Les garçons nous ont fait honneur. J’’ai même été vraiment surpris par leur performances à Calabar. Pour ce qu’ils ont fait pour le pays, je pense qu’ils ont besoin d’être remerciés."Mali – Algérie : Vahid Halilhodzic le sélectionneur de l’Algérie attend beaucoup de son équipe pour le match qui se joue dimanche à Ouagadougou et non pas à Bamako. Explications du Bosmiaque : «Nous avons gagné face au Rwanda en produisant du beau jeu et en marquant quatre buts, mais il me manque encore ce match référence face un adversaire de taille pour voir comment mon équipe va réagir et surtout si on est capables de sortir un grand jeu et gagner face à ce genre d’équipes. Je pense que vous ne tarderez pas et moi aussi d’ailleurs à le savoir, puisque le prochain match nous mettra aux prises avec le troisième de la dernière CAN.» " L’équipe algérienne est prenable comme toutes les autres équipes", affirme le capitaine des Aigles, Seydou Keita. « Après la défaite à Cotonou, nous sommes dans l’obligation de gagner ce match même s’il se joue encore à l’extérieur. C’est dommage de jouer ce match à Ouagadougou, on aurait aimé évoluer à domicile devant notre public mais on va faire avec », regrette le joueur du FC Barcelone.  Ethiopie – Centrafrique : Le nul réussi il y a une semaine en Afrique du Sud a suscité un enthousiasme rarement vu depuis longtemps en Ethiopie . "Pour nous, le résultat contre l’Afrique du Sud est plus qu’un simple résultat nul, c’est une victoire", a déclaré l’entraîneur Sewnet Bishaw. « Si nous gagnons, contre les Centrafricains, nous pourrons croire à notre possibilité de sortir victorieux de notre groupe », a-t-il ajouté. Pour beaucoup d’Ethiopiens le nul de la semaine dernière est la meilleure performance réalisée par l’équipe depuis une trentaine d’années.Liberia – Angola : Le métier d’entraîneur consiste à améliorer la qualité d’ensemble de l’équipe pas celle des joueurs individuellement, a déclaré en substance en substance le sélectionneur de la Lone Star, Kaetu Smith, au lendemain de la défaite à Dakar contre les Lions de la Teranga, remarquant que le match pouvait se résumer en quatre chiffres : un penalty, un carton rouge, deux cartons jaunes et trois buts… Maroc – Côte d’Ivoire : « La Côte d’Ivoire fait partie des meilleures équipes africaines, elle est peut-être même la meilleure d’entre elles ». Hommage du sélectionneur belge des Lions de l’Atlas, Eric Gerets. « Mes joueurs sont affamés, assure-t-il, et après notre nul en Gambie, il faut absolument obtenir un résultat positif pour entrer à nouveau dans le cœur du public qui comptait sur une victoire la semaine dernière ».. De retour en sélection après cinq ans d’absence, Bakary Soro est arrivé gonflé à bloc à Marrakech. Le défenseur d’Arles-Avignon espère cette fois être aligné alors qu’il était resté sur le banc contre la Tanzanie. « Le Maroc, c’est notre adversaire le plus coriace dans cette poule. On est capable de réaliser un grand match ici. Et nous sommes venus pour gagner ».   Zambie – Ghana : Le match de samedi sera le 13e entre les deux pays. Pour le moment ils sont à égalité parfaite : 4 victoires de chaque côté et quatre matches nuls. Mais lors de la dernière rencontre, la demi-finale de la CAN Orange 2012, la Zambie a gagné 1-0, but d’Emmanuel Mayuka.
Pour le match de samedi, Hervé Renard pourrait n’apporter qu’un seul changement par rapport à l’équipe qui a été battue au Soudan avec l’arrivée d’Emmanuel Mbola au poste de latéral gauche. Guinée – Egypte : Le capitaine guinéen Kamil Zayatte est incertain à quelques heures de la rencontre. Il souffre d’une blessure au bras depuis le match contre le Zimbabwe. Opéré du bras il y a quelques semaines, il est tombé sur le bras qui avait été fracturé et la broche qui avait été fixée se serait déplacée.

AS Monaco Adu, le flop de l’année, s’en va !

8 juillet 2012

Freddy Adu, que le président De Bontin avait fait venir pour développer la marque du club aux Etats Unis, se sera finalement révélé être un véritable flop, quasiment jamais utilisé par Ricardo.

Sans surprise, il ne sera donc pas conservé par l’AS Monaco. L’option d’achat ne sera donc pas levée et l’attaquant américain retournera donc l’année prochaine à Benfica. « Il faut en demander la raison à Monaco, car Freddy travaille dur pour s’améliorer. Nous devons simplement respecter leur choix et attendre de savoir quelle sera la décision de notre futur entraineur », a ajouté l’agent d’Adu, Bruno Satin au site portugais Maisfutebol.

Article(s) au format PDF

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Fil rss des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Important : les commentaires doivent être validés avant leur mise en ligne.

Nom ou pseudo :

Email (facultatif) :

Commentaire :

Captcha anti-spam :
dans le nombre "0471639", quel chiffre vient après trois ? (chiffres)

Se souvenir de mes informations

 

FOOT NEWS – Votre site de football !

Partenaire vip : Parier foot
Blog foot | Forum foot | Annuaire foot | Boutique foot

Vidéo virale par ebuzzing

Newsletter Abonnez vous gratuitement à notre Newsletter. INSCRIPTION Flux d’informations Flux RSS
Abonnez vous gratuitement à flux RSS. Saisissez votre adresse email ci-dessous et cliquez sur valider.

Ils doivent trouver leur place

15 juin 2012

Face à l’Ukraine, Samir Nasri, Karim Benzema et Franck Ribéry devront avant tout améliorer leurs mouvements. Le reste est encourageant. maillot de foot

LA LIBERTE, OUI MAIS…

Si la liberté des uns est censée s’arrêter là où commence celle des autres, celle des attaquants bleus n’avait pas beaucoup de limites lundi soir. Franck Ribéry, Karim Benzema et Samir Nasri ont beaucoup bougé, combiné, dézoné pour tenter de déstabiliser la défense anglaise. Ça a marché une fois, sur une passe de Ribéry vers Nasri. Quand on regarde le positionnement moyen des trois joueurs sur la durée du match, on se rend compte que le Munichois, le Madrilène et le Munichois ont eu tendance à s’aimanter et occuper particulièrement l’axe du terrain. Tendance qui s’est grandement alourdie à partir de la soixantième minute de jeu où les trois hommes évoluent quasiment dans un mouchoir de poche, au moment même où l’Angleterre était complètement repliée sur son but et où l’étirer, ne serait-ce qu’en largeur, aurait probablement permis aux Bleus de se faire un peu plus de place. Après l’entrée de Ben Arfa, Samir Nasri a reculé mais l’impression d’embouteillage n’a pas été démentie, les joueurs offensifs se retrouvant souvent dans le même coin du terrain les uns sur les autres.

ILS SE TROUVENT

Le problème du trio Nasri – Ribéry – Benzema semble avant tout spatial. Impression confirmée par les chiffres de la rencontre de lundi où les trois hommes ont eu une influence certaine sur le jeu. Samir Nasri, buteur, a tout simplement touché 122 ballons, soit son deuxième meilleur total en carrière avec les Bleus (142 contre l’Albanie en septembre). Franck Ribéry, 110, un record pour lui en équipe de France. Enfin, Karim Benzema, 70. Ce qui, pour un attaquant, est tout à fait remarquable. Plus intéressant, voire même encourageant, les trois compères se sont beaucoup cherchés et trouvés face à l’Angleterre. Et mis à part Nasri, qui a plus servi Cabaye (15 passes) que Benzema (10), les trois de l’attaque ont combiné ensemble plus qu’avec les autres joueurs. La paire Nasri-Ribéry s’est d’ailleurs échangée 39 passes (20 de Nasri vers Ribéry, 19 de Ribéry vers Nasri).

DOUZE MATCHES, SIX BUTS, SEPT PASSES

Ribéry – Nasri et Benzema se côtoient en équipe de France depuis maintenant cinq années. Mais le trio n’a pas vécu beaucoup de choses sur le terrain. Au total et après la rencontre de lundi, ce sont 543 minutes que les trois joueurs ont passé ensemble sur un pré. Soit l’équivalent de six matches entiers. Ce n’est pas beaucoup. Et c’est surtout récent puisqu’il a fallu attendre le retour de suspension de Franck Ribéry, après Knysna, pour que Blanc utilise son trio. Et ceci dans des conditions souvent différentes de lundi, Samir Nasri jouant parfois dans l’entrejeu. Comme en Biélorussie notamment en juin dernier (1-1). Pour autant, à la vue des résultats et des statistiques des trois hommes lors de ces matches, il y a de quoi être optimiste. En effet, sur les 12 rencontres où les hommes se sont croisés sur le terrain, ne serait-ce que quelques minutes, 5 buts et 6 passes décisives ont été de leur ressort (sur un total de 11 réalisations et 7 passes). Il y a une base.

Chelsea lorgne sur Ben Arfa

1234